Composition et microstructure

Un métal est caractérisé par deux critères essentiels et bien différents : sa composition et sa microstructure.

La composition

La composition, qui définit l’appellation de la matière, est liée aux éléments d’alliage et la métallurgie des poudres est peu différente de ce point de vue des autres modes de fabrication. A la différence près que les alliages issus de métallurgie des poudres sont très propres et présentent des résistances chimiques élevées. Ces matières ne sont pas dopées pour les opérations ultérieures comme peuvent l’être les barres pour le décolletage par exemple qui contiennent des inclusions pour casser les copeaux. Tout système inclusionnaire est préjudiciable aux soudures, au polissage et à la résistance à la corrosion.

La microstructure

La microstructure définit en partie le comportement mécanique du matériau. Cet état bien qu’extrêmement important n’est pas normalisé et n’intervient pas dans la dénomination du matériau. Pour comparer deux métaux il est absolument nécessaire de comparer leur composition mais aussi leur microstructure. Celle-ci est issue de la voie d’élaboration et des post traitements éventuels. La métallurgie des poudres produit des microstructures à grains fins, totalement isotropes et de type recuit. Cela les destine particulièrement aux usinages complexes car il n’y a pas ou peu de relâchement de contrainte, aux traitements thermiques qui sont de ce fait très homogènes dans toute la pièce et à de très bonnes propriétés de fatigue grâce aux grains fins et à l’absence de phénomènes de peau.

Tous les traitements thermiques ou de surface sont possibles.

Tous droits réservés @ 2021 Alliance-MIM